Vous êtes ici : Accueil > CerTICa > Mon développement de compétences > Une difficulté, un vrai problème

Une difficulté, un vrai problème

Cette image est le résultat d’un travail qui nous a été demandé de réaliser à la fin du CerTICa.

 

Il a permis, en résumé, de situer notre problématique de départ et de présenter notre évolution.

Théorie, théorie, théorie...

 

Dilemme, dilemme, dilemme...

 

C'est ce que je j'essaie de chasser le plus dans les cours que je donne mais c'est en même temps ce qui manquait le plus à ma pratique professionnelle.

Avant le CerTICa

Le 1er jour de la formation au Labset, j'ai du identifier mes difficultés par rapport à 3 points : la conception des cours, l'animation des cours et ma propre difficulté. Pour chacun de ces points j'ai du me positionner d'un point de vue théorie (est-ce que je me base sur la théorie pour concevoir, animer...), expérience (est-ce que j'utilise mon expérience pour...), TIC (est-ce que j'utilise...) et veille (est-ce que...).

A cette séance, j'ai pu identifier que ma plus grosse difficulté, mon vrai problème se situait au niveau de la théorie. Sur les 3 soucoupes !!! J'ai organisé le plan ci-dessous en 3 points : avant, pendant, après. Au sein desquels je développe à chaque fois les points de vue théorie, expérience, TIC et veille. 

Théorie

Ma plus grosse faiblesse était au niveau de la théorie pouvant me servir à la conception comme à l'animation des cours. Je n'avais aucune connaissance en pédagogie et n'en avais jamais auparavant dans mon cursus scolaire. De ce fait, ma méthode d'enseignement stagnait. De plus, la matière abordée lors d'initiations à l'utilisation d'un ordinateur ne peut pas énormément sortir des sentiers battus. Cette matière reste très semblable de groupes en groupes. Cette stagnation de ma méthode pédagogique ET de la matière finissaient par entraîner une certaine lassitude et un réel manque de motivation de ma part.

Je n'avais aucune notion en animation de groupe, technique de motivation, styles d' apprentissage des stagiaires... toutes ces notions étaient de grandes inconnues pour moi.

 

Expérience

N'ayant aucune notion théorique je basais entièrement ma méthode pédagogique sur mon expérience. Passionné par les NTIC, je partageais mes connaissances avec les stagiaires en essayant de leur transmettre tant que possible un maximum de choses. Cette transmission de connaissances se faisait toujours ou très souvent de la même manière. Je donnais la théorie, les stagiaires écoutaient, je donnais les consignes, les stagiaires appliquaient. Souvent, ils appliquaient les exercices en même temps que moi en mode mimétisme.

De plus, je ne faisais jamais travailler les stagiaires en groupe. Les exercices se faisaient de manière individuelle. Je me rends compte que la plus grande part des intéractions était les questions-réponses, le rétro-projecteur et mon tableau blanc.

 

Donc, je me basais en grande partie sur une expérience manquant elle-même d'expérience pédagogique. Mes points forts étaient de ne pas utiliser de termes techniques ou très peu et de bons supports de cours très appréciés ainsi qu'un peu d'humour sinon c'est pas drôle.

 

TIC

J'utilisais énormément les TIC dans la conception de mes cours. En particulier pour la création des supports de cours mais également pour la recherche d'informations. Ayant une assez grande aisance avec les NTIC, je découvrais facilement par moi-même des outils que je ne connaissais pas.

 

Veille

Je faisais de la veille mais celle-ci consistait surtout en la consultation des sites des autres EPN à la recherche d'idées nouvelles. Je consultais également régulièrement le blog et le Ning des EPN. Mais c'était toujours d'avantage pour des informations pratiques sur des logiciels, des usages, des supports de cours déjà existants...

 

Pendant le CerTICa

Théorie

Avec les modèles théoriques que nous avons vus à chaque séance en présentiel au Labset, le curseur est d'office monté, c'est logique. Ma première "révélation" théorique a certainement été le modèle de Viau et les notions sur la motivation. Je ne vais pas développer la méthode ici, j'en parle dans mon développement de compétences et dans ma 1ère activité de transfert.

Le modèle de Kolb, après l'avoir compris... s'est également révélé comme une piste théorique très intéressante à exploiter. Mais je ne vais pas refaire ici le plan complet de tous les acquis du CerTICa.

Simpement que d'un point de vue théorie, je pouvais sans aucun problème le faire monter d'un cran. Je partais de toute façon de zéro, je ne pouvais pas descendre en-dessous.

J'ai rapidement réalisé durant le CerTICa que les multiples acquis théoriques allaient faire évoluer ma problématique de départ.

Expérience

Grâce à ces nouveaux acquis théoriques, ce n'est plus uniquement sur mon expérience que je pouvais me baser pour animer, concevoir mes cours. J'allais réellement pouvoir tenter de nouvelles expériences et c'est ce que j'ai commencé à faire grâce aux activités de transfert.

TIC

Il n'y a pas vraiment eu de changement, durant ou au milieu du CerTICa, dans mon usage des TIC car je ne voyais pas encore très bien comment j'allais pouvoir utiliser les nouveaux outils qui nous avaient été présentés.

Veille

Je me suis rapidement rendu compte qu'il serait très intéressant de mettre en place une veille sur la pédagogie.

Après le CerTICa

Théorie

Les acquis théoriques que je dois au CerTICa ont fait grimper mon curseur théorie que ce soit pour l'animation ou la conception des cours. J'ai hésité à le mettre tout en haut de l'échelle mais ce serait présomptueux. Je suis loin d'avoir exploité tous les modèles vus au CerTICa et les perspectives que certains de ces modèles rendent possibles.

 

Viau, Kolb, Bloom et le TARGET sont ceux que j'ai le plus exploité et que je vais assurèment continuer à utiliser. Mes lacunes en pédagogie avant le CerTICa ont déjà été sacrément diminuées grâce à l'utilisation de ces modèles. Je n'ai pas mis le curseur plus haut car il reste justement les autres méthodes que je n'ai pas encore exploitées.

En tout cas, ce qui était un réel problème pour moi au départ ne l'ai plus à l'arrivée. Les modèles théoriques vus au CerTICa m'ont apporté le nécessaire pour modifier ma méthode pédagogique et la renouveler sur base d'acquis nouveaux.

Expérience

Pour l'animation comme pour la conception, mes curseurs ont descendu. Je garderai toujours mon expérience du terrain et de mes stagiaires mais désormais ce ne sera plus uniquement avec ça que j'avancerai.

Je vais carrément pouvoir me fabriquer une nouvelle expérience du terrain grâce l'évolution de mes méthodes. Cette évolution est évidemment liée aux nouveaux acquis théoriques sans lesquels elle n'aurait pas été possible.

TIC

Les TIC me sont toujours aussi indispensables comme avant le CerTICa. Je continue donc à les utiliser toujours autant mais l'usage que j'en ai va évoluer et en partie changer grâce à des outils que je n'utilisais pas avant et qui ont été découverts durant le CerTICa.

Je pense, en vrac, à des outils tels que Symbaloo, Hot Potatoes ou Netquizz, ...

Veille

La "veille" plutôt orientée technique que je faisais avant va désormais être également orientée pédagogie. Dans le nouveau Pearltrees que je réalise, j'ai rajouté une bulle pédagogie que j'entretiens désormais avec les sites intéressants que je trouve. Cette bulle n'est pas encore très étoffée car je l'ai commencée vers la fin du CerTICa.